• Nous sommes le 8 Février 2006, une femme fatiguée entre dans mon bureau.

    Ses yeux semblent appeler « au secours », avec une grande interrogation. La tristesse émane d’elle, l’envie de la serrer dans mes bras se pose.

    Je sais à ce moment, le but de sa démarche vers moi. Pas habituée de ce genre de R.V., elle veut m’expliquer les raisons qui l’ont poussée à me consulter.

    Pendant ce temps là, elle sort de son sac à main, une photo, celle de son fils, nommé Thierry, âgé de 20 ans et disparu dans le mois de Décembre 2005.

    Elle me dit, en me confiant la photo, qu’après toutes les étapes passées pour honorer le départ de son fils, elle a voulu lui rendre un autre hommage et ainsi, remercier ceux qui l’avaient entourée, ainsi que sa famille, lors de ce moment douloureux.

    Elle le fit, en publiant un encart dans le quotidien régional, avec un poème pour Thierry.

    Le jour de la publication, elle ouvre ce journal afin de voir son remerciement, dans la rubrique nécrologique.

     

    Puis, son regard a été attiré par un article, qui parlait d’une médium, nommé Nelly et qui faisait une publicité sur son livre, nommé « au delà des Vivants ».

    Pourquoi, cet article, juste à côté de son hommage à Thierry ? Un clin d’œil de son fils ?

    Car, comme toute mère, elle ne pouvait imaginer, le néant après son départ, ce vide.

    De plus, elle n’avait pu lui dire « au revoir » et cela restait difficile.

     

    Elle se tut brutalement, pensant avoir trop parlé, se demandant si elle ne me dérangeait pas à narrer ses malheurs, mais mon écoute lui faisait du bien.

    Je lui pris la main et lui dis, je peux vous assurer que votre fils est bien, qu’il n’a pas souffert, il est avec nous. Je lui expliquais comment je le voyais, avec son sourire, son regard tendre et surtout son rire coquin. Il aimait « brancher » ceux qu’il aimait, et il voulait faire ressentir à sa mère, qu’il pouvait continuer à le faire.

    Il confirmait qu’il n’a pas eu le temps de souffrir, par contre qu’il a été étonné de se voir sur le sol, alors qu’il sentait toujours son corps, mais bizarrement au-dessus.

    Il lui expliqua, que malheureusement c’était bien un problème électrique qui était à l’origine de son asphyxie. Le micro onde qui réchauffait sa part de pizza, pendant qu’il prenait une bonne douche avant de grignoter et de se coucher. Il était encore dans la salle de bain, de ce petit studio, situé dans la ville de Nice où il travaillait, et, un mal de tête, un étourdissement et une gêne importante à la gorge le fit tousser violemment puis, il se vît au dessus de lui.

     

    « Tu sais maman, j’ai eu du mal à comprendre, mais à ce moment, j’ai entendu un appel et je me suis senti soulevé, attiré par un élément clair, je sentais l’amour qui en émanait et j’y ai vu le visage de mémère. Elle me tendait la main et me disait, que je devais les rejoindre, car c’était le moment. Je n’ai absolument pas eu peur, au contraire, je me sentais si léger et bien, que je ne voulais pas regarder en arrière. 

    J’ai eu un accueil familial formidable.

    Justement, mémère est là et veut aussi te remercier pour ton aide régulier, pour la décision de vente de la maison et aussi, pour avoir exaucé ses dernières volontés. »

     

    Puis, il donna à sa mère quelques détails concernant sa vie à la maison, sa vie au travail, parla de la musique qu’il aimait, de ses amis. Il y ajoutait des mots d’humour car il aimait rire. Ce R.V. devenait un moment d’échange agréable, de rire, de sourire et d’une détente incroyable qui se lisait sur le visage de sa mère. Elle paraissait au fur et à mesure, plus reposée, rassurée et confiante, d’avoir cru, au plus profond d’elle même, qu’il devait exister autre chose après la mort. Maintenant, elle en était convaincue, il lui avait donné les informations nécessaires, lui avait fait revivre son humour, son côté piquant, il lui avait reparlé de ses douleurs qu’il avait, à cause de son sport, douleurs envolées car il se sentait bien et entouré d’Amour, autant dans ce monde dans lequel il vit maintenant, comme de celui de ses parents et amis, qui l’avaient aidé depuis son départ et continuaient encore aujourd’hui.

     « Continuer à nous aimer et de penser à nous, nous donne de l’énergie. » dit- il.

     

    Il dit aussi, qu’il lui donnerait d’autres signes que celui du journal.

    Mais ce premier signe était important, car il renouait avec la vie, la continuité et surtout, qu’ il pouvait  enlever des douleurs et l’ enfoncement dans la dépression dans laquelle, sa mère partait, ce qui l’inquiétait au plus haut point.

     

    Le moment de l’au revoir se faisait, car Thierry nous dit, je ne suis pas présent dans l’autre monde depuis longtemps et pour être proche de vous, il nous faut de l’énergie suffisante.

    Votre amour nous en donne, mais il faut que je m’habitue.

     

    « Ne t’inquiète pas maman, je serai toujours autour de toi, et tu le sauras » dit Thierry.

     

    La consultation achevée,  la femme qui était entrée quelques temps auparavant, était différente. Elle avait des yeux souriants, les quelques larmes étaient pleines de joie et d’envie de continuer à honorer et aimer son fils, comme avant. Elle avait comprit que juste l’absence physique, même douloureuse, était là, mais pas l’absence de cœur. Elle me remercia et je voyais, une femme plus légère s’en aller.

     

    L’union des deux mondes opérait, et donnait ce bonheur que tout le monde devrait porter.

    Même si les étapes nécessaire au deuil devait se faire, je savais que tout avait changé pour elle.


    votre commentaire
  • Nous sommes le 28 Février 2007, journée de consultation comme à l’accoutumée.

     

    Un rendez vous, et pourtant, malgré les émotions diverses,  ma cliente et moi même sommes  emportées dans un amour formidable d’échange. Voilà, le bonheur de pouvoir entrer en contact avec les êtres disparus.

    Déjà venue en consultation, on trouvait l’altruisme de cette femme, qui pourtant avait eu la douleur de perdre des êtres chers. Lors de la consultation précédente, nous avions tracé son passé, ses souvenirs, sa famille présente pour qui elle continuait à donner, mais sa routine.

    Un petit message de son conjoint, lui avait demandé de venir la fois suivante, uniquement pour elle.

    Chose faite ce matin. 11 heures et lorsque mon regard croise le sien, elle me rappelle le message de la fois dernière.

    Sans plus de mots, je lui dis que si cette information avait été donnée, c’est qu’il y avait une raison précise et qu’aujourd’hui, nous en aurions la réponse.

    Comme cette petite conversation se faisait, une odeur d’eau de cologne m’entoura, de marque Mont Saint Michel. Le visage de sa mère se précisa et elle dit :

    -          « Merci ma fille pour tes prières, pour ton amour, tu as fait ton travail sur terre. Ton âme a trouvé le chemin choisi et tu as abouti à une phase, maintenant, tu dois avancer spirituellement ! Nous te demandons de continuer à nous appeler afin d’ouvrir ton esprit. »

    Ces mots dit, un autre visage se présente, André, son conjoint. Il me montre l’entourage d’animaux dans l’au delà, de l’aide qu’il leur apporte pour leur bien être. Il m’indique entre deux, que mon perroquet parti récemment, est bien entouré. Qu’il a été choyé à mon domicile et s’est trouvé élevé comme un être cher. Voilà pourquoi son âme est dans l’amour des êtres de Lumière.

    Ma cliente me dit, qu’il était vétérinaire et qu’elle n’était pas étonnée de cet entourage, car il ne pouvait pas voir un animal malheureux et se sentait l’âme d’un sauveur, et que chaque soir, avant de se coucher, elle mettait l’eau de cologne que sa mère avait, elle se sentait proche d’elle dans ces moments là.

    Sa mère reprit derrière :

    -          « Tu sais, nous te suivons chaque jour, nous te voyons et t’entendons ! Sache que chaque parole dite avec amour et automatiquement perçue. Tes prières nous ont aidé et tu nous as apporté des énergies supplémentaires.

    -          Maintenant nous aimerions que tu utilises ses bienfaits pour toi, car tu pourras donner sur terre. La méditation, la relaxation fait partie de ton chemin. Tes lectures t’ont déjà apportée une certaine clarté de notre monde, mais tout n’y est pas, et nous ne cherchons pas à tout dévoiler. Trop de personnes seraient attirées, et la vie doit être ce qu’elle est avec ses peines et ses joies. Vous devez tout vivre afin d’évoluer. Chaque incarnation a pour but de comprendre et d’apprendre encore et encore …. Ta sagesse, ton écoute, ton altruisme vient de tes vies passées, et en toi, l’envie de comprendre l’autre vie s’anime et a été accepté. Chemin choisi !

    -          Tu devras continuer à oublier ton être lorsque tu seras en méditation afin de mieux nous trouver. Les bienfaits de l’eau pourront t’apporter une bénédiction totale. »

    Description d’un simple verre d’eau près d’elle suffit.

    Je suis étonnée, mais non, car le verre d’eau d’un côté, son pendule d’un autre et la bougie de Lumière au centre, lui donne des points de méditation. Un moyen de bloquer l’esprit, afin qu’il ne vogue pas sur le rives de la vie quotidienne.

    Car l’esprit est difficile à dompter.

    -          « Nous te parlons de ton pendule car il est source d’énergie près de toi, le cristal est bon. ».

    Une méthode de relaxation est donnée, notée et si elle se trouve suivie par elle, lui donnera plus d’énergie. Une énergie posée sur ses mains, afin de développer le magnétisme qui se trouve en elle et dont, elle ignorait les capacités.

    Même, si quelquefois, elle ressentait des picotements au bout des doigts et qu’on lui disait, lorsqu’elle massait ses petits enfants pour des douleurs abdominales :

    -« Continue, çà fait du bien ».

    Mais, comment penser que l’on peut soulager, simplement par ces mains ? Même si tout son sentiment se versait  !

    Le détail indiqué sur la façon de se trouver dans cette méditation,  elle répond :

    -« Je suis en accord, et essaierai afin de comprendre votre demande ».

    Sa mère répond :

    -          « Merci ma fille, tu comprendras au fur et à mesure, et nous continuerons à t’aider. Des messages nocturnes se feront et tu pourras de mieux en mieux saisir. »

    -          Trop de détail aujourd’hui, serait source de confusion. Applique ce que nous venons te dire et tu sauras. »

    Cette femme m’indique que depuis un moment, elle allait à des conférences, lisait pour se rapprocher de ce monde « invisible », car son dernier contact rapide avec son conjoint lui avait donné l’espoir, de cette autre vie, de retrouver les siens.

    Elle n’oubliait pas la vie rationnelle, et se chargeait chaque jour de ses taches et de l’aide familial.

    Elle me dit : « Je leur demande depuis un moment de me faire des signes, de me faire comprendre, et je n’en voyais pas. Aujourd’hui, je sais. Les réponses me sont venues avec vous et je suis comblée.

    L’espoir devient encore plus important, je sais que si l’on s’ouvre à l’Amour de l’autre, on peut trouver la paix et l’harmonie de la vie pour se préparer à l’autre, et grandir. Si tout le monde comprenait, on aurait plus d’entente. Dommage ! ».

    Oui, dommage que cette attention soit minime, mais je lui ai répondu :

    -« Le médium est là pour apporter cette compréhension et il sait, que la chaîne d’amour se fera au fil du temps. Car seul on ne peut tout changer, mais à plusieurs et avec l’écoute, on peut réussir de grandes choses. Pour vous, méditez sur ces bienfaits donnés, et soyez attentive à vos rêves. Puis, donnez, parlez et vous aiderez l’ouverture spirituelle ».


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique