• MOI, Nelly GERMAIN, TOUT SIMPLEMENT

     

    Moi, Nelly GERMAIN, tout simplement !

    Elevée dans un monde rationnel, de droiture et d'équilibre, j'ai avancé comme tous afin de trouver ma place dans cette société. Il en a été tout autre, au regard de mon éducation, ma famille.

    Aujourd'hui, je remarque, que j'ai trouvé ma place. Ce chemin n'a pas été facile.

    Tout a re commencé au Sénégal. Un déclic "claquage de doigts", a ré ouvert ce qui était enfoui depuis ma tendre enfance.

    Petite, je disais à mes parents que je voyais autour de moi plein de personnes, je pouvais dire qui sonnait à la porte, qui appelait ...et on me répondait : "Tais toi, ne raconte pas de bêtises". et je leur répondais : "Mais, entendez moi !". L'inverse a eu sa raison. Du coup, J'ai évolué comme tous, entre une scolarité correcte, des études médicales et des bouleversements, qui m'on fait arrêter ces études pour aller vers la gestion. Chemin chaotique !

    Jusqu'à ce jour, où tout est revenu. Non sans bousculade, je peux vous l'assurer. Différents phénomènes avaient réussi à me pousser au plus profond du mal être. Mais pourquoi ? Pourquoi, je voyais ces êtres de l'autre monde ? pourquoi venaient ils me parler, me transmettre des messages ? Pourquoi insistaient ils ainsi ? Pourquoi ai-je pris un jeu de 32 cartes et que je pouvais parler du passé, présent, futur sans avoir appris quoique ce soit ? Pourquoi je voyais leurs problèmes de santé ? Pourquoi je cernais leurs soucis psychologiques ? ...

    Tant et tant de questions, et tant d'évènements qui ont eu raison de moi. Je craquais, je me noyais. Par peur, ma famille avait écouté le médecin et me dirigeait vers un centre de repos. En ce lieu, seule, pas de TV, pas de radio, j'ai pu réfléchir. Le psychologue qui venait discuter ne comprenait rien de ce que je pouvais ressentir, il a abandonné après 2 consultations.

    Qui dit centre de repos, dit cure. Donc, traitement pour dormir. Et bien, leur traitement n'agissait pas. La journée je réfléchissais, la nuit je me suis mise à écrire. (Pour l'anecdote, une personne devait être dans ma chambre, l'infirmier lui demandait de rentrer, elle était comme figée, impossible d'arrêter et disait "non, non ...". J'ai su ensuite pourquoi. Ils (guides) avaient tout fait pour que je sois seule, afin d'écrire. J'écrivais la nuit et avec une personne dans ma chambre, cela aurait été impossible. Et, j'ai écrit, écrit cette vie afin de trouver les raisons qui m'avaient menées en cet endroit. 100 pages ont filé. De ma naissance à ce jour, tout s'éclairait. J'ai fini ces pages par une demande de pardon envers tous ceux à qui j'aurais fait mal et envers moi-même, dans cette vie comme dans les vies antérieures.

    Pourquoi les vies antérieures ? A ce moment, je ne le savais pas encore. Aujourd'hui, je connais le chemin de l'âme !

    Lorsque cette écrit a été fini. J'ai simplement dit : "je suis prête, j'accepte".

    J'ai demandé à sortir, contre l'avis médical et je me suis remise à la vie. J'ai lu, des tas et des tas de livres. Je me suis mise à nouveau à écrire. Je me sentais plus apaisée. Lorsque je freinais mes recherches, ces êtres revenaient et me redonnaient des informations, des nouvelles recherches à faire ...

    On était en 1992.

    6 ans après leur déclenchement au Sénégal.

    Les contacts ont été de plus en plus importants, avec des messages à porter autour de moi.

    Les années qui filaient, me donnaient de plus en plus d'enthousiasme, de bonheur. Ce bonheur était intense. J'étais si bien avec eux. Mais le déséquilibre familiale s'est trouvé posé. Ma famille, mon conjoint ne me comprenaient plus.

    Ma famille est restée autour de moi, sans prendre part à ma nouvelle vie, sans vouloir en savoir plus, je devenais différente. J'ai tourné la page de ma vie avec mon conjoint et ai continué à progresser. La force d'Amour de mes enfants me suffisait. De belles rencontres ont eu lieu, de beaux contacts, qui m'ont apporté de plus en plus de demande.

    J'ai laché mon activité professionnelle, pour me consacrer à cette vocation. Je me suis installée en 2000. Depuis, j'exerce dans la médiumnité.

    Je ne peux vous dire que le calme était présent autour de moi, ce serait raconter n'importe quoi. Mais lorsque j'étais avec eux, tout allait. Des tourments de maladie nous ont entouré, des craintes et des départs. A chaque départ d'un membre de la famille, j'avais des nouvelles. Il y a eu un départ, qui a été plus violent émotionnellement. Celui de ma soeur France. Après un combat de 17 mois, sa maladie a eu raison d'elle.

    Nous nous rendions régulièrement près d'elle à l'hôpital. Jusqu'à un moment où les médecins, ont constaté une occlusion intestinale. Ils disaient ne pas pouvoir faire quoique ce soit, en raison de ces différentes opérations, de sa poche colostomie. Je ne pouvais imaginer ma soeur, qui souffrait suffisamment, devoir partir à cause de çà. Le cancer en elle devait avoir raison, mais tout de même ! Alors, d'instinct, j'ai posé ma main sur son ventre. Peu de temps, peut être 2 minutes. Et, le soir même, gaz sont venus, le lendemain elle commençait à évacuer, 2 jours plus tard, tout était parti. Elle avait retrouvé une énergie, elle s'asseyait dans son lit, remangeait, puis elle s'est assise dans un fauteuil, puis chaise roulante et enfin, après 4 mois dans sa chambre, elle pouvait sortir dans le hall de l'hôpital. Les médecins n'y comprenaient plus rien. La voyant ainsi, ils pensaient la faire repartir chez elle. Nous savions qu'elle ne pourrait pas. Mais il y a eu 15 jours de lien formidable, de temps pour la famille éloignée pour venir la voir avant son grand départ.

    Environ 12 heures après son départ, elle venait transmettre des nouvelles. Imaginez le grand bonheur de mes parents ! Au-delà des messages réguliers qu'elle transmettait, ma soeur m'avait apporté un cadeau. Elle me permettait de transmettre des énergies sur les personnes qui souffraient.

    Juste 4 mois après son départ. Cadeau de la part de ma soeur, ouverture de l'énergétique pour soigner. Heureuse de pouvoir apporter du soulagement, j'ai voulu en savoir encore plus. Ma soeur, les êtres de l'au delà m'ont guidés. J'ai lu, relu. Cette évolution supplémentaire, au delà de la médiumnité a pu m'apporter des contacts évolués. Les Maîtres Ascensionnés venaient me guider, me transmettre des leçons. Ces leçons étaient à transmettre aux autres. Je devais m'engager à former des personnes afin que chacune puissent connaître l'évolution énergétique. Fort de cette évolution énergétique, suivant leur capacité d'éveil, ils recevraient au fur et à mesure, l'évolution. Cette évolution peut être, en dehors du soin énergétique, l'aide aux défunts dans leur départ, la médiumnité, la voyance ...

    Nous possédons tous en nous les ouvertures nécessaires. Il suffit de s'éveiller.

    Je suis aujourd'hui, fondatrice de la méthode COCEFRANCE (Canal d'Ouverture des Capacités Energétiques de FRANCE), vous aurez compris, que FRANCE, est en mémoire de ma soeur ainée.

    Je suis restée fidèle à mes consultants et applique les formations les weekends. Je reçois entre deux les leçons évolutives et je peux vous assurer que je ne compte plus mes heures d'activité.

    Je sais que cette force d'Amour que j'ai reçu, sera reçue par tous. Il suffit d'accepter et d'avancer. Il suffit d'y croire et d'écouter ...

    Faites comme moi, acceptez et vous comprendrez. La "chance" qui se présente à vous. De plus, vous ne serez pas seul(es), un accompagnement, un suivi, des échanges, soutiens ... seront là. Aucun stagiaire ne doit se bloquer. La communication est importante.

    Le temps, la solitude pour moi, ne le sera pas pour vous. Je sais ce qui doit se faire et ce que vous pouvez réaliser.

    Ce chemin n'est pas fini, pour moi, pour vous, ce n'est qu'un début ... quelle belle aventure ! Quel bonheur !

    Amitiés.

     

     

    J'aimerais vous raconter un de mes voyages astraux. Il correspond au sujet sur le vortex et plus encore !!!

    Une de mes sorties nocturne :

    Je commençais à me détendre, doucement je pensais plonger dans un bon sommeil, lorsqu’un vent intense se mit à tourner autour de moi. Sentiment d’être dans le cœur d’une tornade.

    Ce vent m’entourait, je sentais la couette du lit glisser. Dans mon esprit, je pensais que ce vent en était responsable. Jusqu’au moment, où je me suis rendue compte, que ce n’était que mon corps astral qui se dégageait afin de monter à une vitesse vertigineuse vers une sphère supérieure.

    Lors de ma montée vers, je ne sais où ! J’entendais différentes personnes qui cherchaient à me dissuader de continuer ma montée.

    Je ne m’y attardais pas. De plus, je préférais me laisser emporter pour enfin savoir où je pouvais me rendre. Je n’avais rien provoqué, j’avais été appelé.

    C’est inimaginable la façon dont vous pouvez penser, continuer comme lorsque l’on réfléchit sur terre.

    Le vortex m’a déposé près d’un homme. Il m’attendait. Je me suis sentie très apaisée. Je ne lui demandais même pas pourquoi j’étais là. Je savais au fond de moi, qu’il me montrerait les raisons de ma venue près de lui.

    J’étais en confiance.

    Il ne se présenta pas aussitôt. Il me guidait vers ce lieu magnifique. Haut en couleurs pastelles. J’y sentais de la tendresse, de l’attention.

    C’était étonnant ! Je me sentais totalement MOI, profondément libre, heureuse. Je ne me voyais pas, mais je savais que mon corps était là. Je ne me sentais pas marcher, mais j’avançais. Je ne me sentais pas parler, pourtant je discutais.  

    Je me rappelle penser : « Qu’est-ce qu’il a un fort accent ! »

    Puis d’un seul coup, toujours en pensée : « oh, il m’entend ! ».

    Il est vrai, que toute discussion se faisait directement par la pensée. Aucun son de « gorge » n’agit. Là, je peux assurer que toute pensée est parole et de ce fait, aucune possibilité de mentir, inventer, tout est posé.

    Je l’ai vu à ce moment me sourire. J’avais compris le langage Universel.

    Il se présenta : « Je m’appelle le Docteur Bach, je vais te guider vers la clinique énergétique. Tu verras le lieu des enfants en premier ».

    A la fin de sa phrase, je voyais plusieurs chambres où se trouvaient des enfants. Ils étaient entourés de jouets, d’objets qu’ils aimaient, d’un confortable lit. Ils étaient bien. Ils souriaient. Une personne était à leurs côtés. C’était leur guide pour certains, anges pour d’autres et des membres de leur famille, qui passaient de temps en temps pour discuter.

    Ces enfants étaient partis de l’univers Terre après une maladie violente, un accident. Il fallait qu’ils reprennent des énergies et réparent leur départ. S’adaptent au monde où ils venaient d’arriver. Tout était posé afin qu’ils se sentent chez eux. Je savais qu’ils pouvaient voir leur famille sur terre. Ces enfants n’étaient pas malheureux. Ils savaient !

    Dans chaque chambre, une couleur correspondait aux besoins énergétiques de leur âme.

    Je continuais d’avancer avec le docteur Bach. Il me guidait jusqu’à une porte.

    Arrivée à cette porte, une inquiétude m’envahissait, limite une peur. Je lui disais :

    « Non, je ne veux pas y aller ».

    Il me rassurait et me conseillait de voir ce qui pouvait être derrière cette porte. J’y avais une importance de travail à faire et comprendre.

    Je n’avais pas eu le sentiment d’avoir eu le temps de répondre, oui, que cette porte s’effaçait.

    Là, un nombre incalculable de personnes étaient présentes. Je les voyais posés. En file indienne par endroit, par groupe à d’autres endroits. Je ne les sentais pas heureux. Tristes d’être là, se posant des questions. Ils étaient bloqués. Ils ne souffraient pas, mais leur âme n’avait pas admis leur passage après un départ difficile.

    Là, j’ai compris la raison pour laquelle j’avais été appelée. Je devais commencer un travail énergétique sur chacun et je devais les guider vers l’acceptation de leur présence dans cette sphère.

    Je savais que d’autres membres de leur famille les attendaient. Leur âme était tellement bloquée, qu’ils ne le savaient pas. Ils étaient dans le noir, vide.

    Je commençais ce qui m’avait été demandé. Je me rappelle du prénom de la première personne. Il s’appelait Thierry. Il était parti d’un cancer et avait souffert du dos violemment. Il me montrait ses douleurs afin que je commence le travail énergétique.

    D’instinct, je me suis mise à lui parler, mais bêtement j’essayais avec mes cordes vocales. Lui-même a su me dire, que cela ne fonctionnait plus ainsi. Comme quoi, il était prêt à avancer.

    Mon retour a été un peu plus difficile. Je me sentais à nouveau attiré par des voix, qui voulaient m’embêter. Je me souviens avoir pris un objet, qui pour moi était une croix et je me suis mise à prier. Dans cet instant, tout s’est éclairé et j’ai redonné l’objet qui n’était autre qu’un jouet d’un enfant. La pensée apporte le bien (objet) que l’on souhaite !

    Je me souviens du visage de l’enfant ; à qui j’avais pris l’objet. Il me regardait et me réclamait son jouet. Lui n’avait aucune peur, il était bien. J’ai été dans l’incompréhension de cette situation pendant un bon moment. Aujourd’hui, je sais qu’un être terrestre peut rencontrer ses propres peurs, sans s’en rendre compte. Il voit ou entend ce qui est, de son inquiétude. Je sais que tout est « pensé » et que tout se matérialise par notre pensée. Ouah ! Etonnant mais quelle leçon sur la matérialisation.

    Deux heures après, je me retrouvais dans mon lit. Le vortex venait de me redéposer. D’instinct, je regardais mon radio réveil.

    Eh oui, deux heures de voyage. J’avais eu le sentiment qu’il n’avait duré que quelques secondes.

    Je ne me suis pas levée aussitôt, j’ai écrit tout ce que je venais de vivre. Car je savais que si je m’étais levée directement, tout aurait disparu de ma mémoire.

    Le souvenir de ce vortex est fixé en moi, et maintenant, lorsqu'il se met en mouvement, je sais que je repars vers une sphère d'Amour.

    AVRIL 2012

     

    QUELQUES ANNES AUPARAVANT :

    J'étais à mon domicile, il était 16 h.

    J'étais installée dans ma salle à manger, et je relisais mon livre. J'étais dans une tourmente personnelle. Tout se bousculait dans mon esprit. Des doutes m'envahissaient. Autant sur ma vie que sur mon avancée professionnelle. Et, d'un seul coup, j'entends un grésillement fort. (tel qui peut exister lorsqu'une télévision ne capte plus la chaîne). Puis, "INQUIETEE", à nouveau ce grésillement, et "TOURMENTEE", grésillement et "RASSUREE".

    Là, je peux vous dire que je ne l'étais pas. D'où venait ces sons, paroles ?? Je me lève, vais voir à la fenêtre si il n'y aurait pas eu des personnes à l'extérieure qui aurainet parlé fort, j'allais dans la chambre de mes enfants afin de voir si leur télévision ne serait pas restée allumée. (Bêtise, auparavant il n'y avait aucun son !).

    Puis, j'ai compris. Je n'étais plus avec "eux" (là haut), je ne m'étais pas connecté pour avoir de l'aide. J'étais dans ma solitude et ... mon inquiétude, mon tourment. Alors, "ils" ont trouvé un moyen de me dire qu'"ils" étaient présents et me guideraient.

    La confiance est revenue. J'ai balayé les angoisses et suis reparti de plus belle dans mon avancée spirituelle, en réglant mes soucis personnels.

    Merci à eux. Lorsque l'on se sent désemparé, ils arrivent toujours à nous faire savoir, qu'ils ne nous abandonnent jamais.


  • Commentaires

    1
    Claire
    Vendredi 17 Mars 2017 à 10:37
    Je vous découvre. Je sens que ce monde existe mais ce n'est pas facile d'y accéder! !! Un jour peut-être. ..
      • Germain
        Vendredi 17 Mars 2017 à 10:54

        Ce monde appartient à tous, il fait partie de nous, nous pouvons de ce fait tous y accéder, participer au bien qu'il est demandé d'appliquer sur terre. Relier les deux mondes permet d'apporter aux êtres sur terre, soi, une évolution merveilleuse.

        Bien à vous Claire et j'espère à bientôt vous rencontrer.

        Avec toute mon énergie positive.

        Nelly

    2
    Claire
    Samedi 18 Mars 2017 à 07:31
    Merci d'avoir répondu. J'ai lu votre histoire. Vous me rappelez Patricia Daré journaliste qui entendait des voix et à compris qu'elles venaient d'ailleurs. Merci encore .
    3
    VAITEA
    Samedi 24 Juin 2017 à 22:10

    bonjour Nelly

    je suis située à Tahiti

    je souhaite acheter le cd de relaxation mais comment faire pour l'avoir ?

    les dates de stage prévu pour octobre ne correspondent pas à celles des vacances scolaires !  c est bien dommage

    et enfin est il possible d'avoir une consultation ou plusieurs par skype ?

    dans l'attente d'une réponse

    merci

     

      • Vendredi 22 Septembre 2017 à 09:30

        Bonjour,

        Il est possible d'obtenir mon CD de relaxation. Vous pourrez m'adresser un mail à cocefrance50@gmail.com pour que nous trouvions un moment lorsque je serai sur Tahiti afin que je vous le vende (25 euros) et que je vous expliquer comment travailler.

        Ce sera un plaisir de partager avec vous.

        Belle journée.

        Nelly

      • Vendredi 22 Septembre 2017 à 09:32

        Pour les consultations, il est possible d'en obtenir une avec solène Riou, mon assistante à Tahiti. son mail s.riou@gmail.com

        Ce qui me permettra de vous expliquer pour le CD. Un soin canalisé sera utile pour vous.

        Nous préparerons des dates de stages pour 2018. Hors vacances scolaire et Pendant les vacances scolaires afin de pouvoir apporter à tous.

        Nelly

    4
    Noëlle
    Jeudi 21 Septembre 2017 à 22:35
    Je suis impatiente de vous rencontrer dès votre retour de Polynésie.
      • Vendredi 22 Septembre 2017 à 09:30

        Avec plaisir.

        Belle journée.

        Nelly

    5
    Anatole
    Mercredi 21 Mars à 23:04

    Content d'avoir lu ton texte qui m'a quand-même touché profondément.

    Alors que je me cherche encore et que pour ma famille comme mon entourage tout ceci c'est comme

    la sorcellerie!... Quelle pitié. Je n'en parle à personne, pour éviter de l'incompréhension. Une sortie astrale consciente est

    dans mon actif mais j'en veux plus évidement. Je te relirai encore. Merci.

      • Vendredi 23 Mars à 08:28

        Bonjour,

         

        Merci pour ton temps de lecture. J'espère que tu auras des opportunités de rencontrer des personnes qui te remettront en confiance avec le domaine, qui nous appartient tous. La peur ne peut exister en ce domaine, justement je fais des formations pour aider les gens à se connaître, connaître ce monde en toute sécurité. Il est important d'aborder ce monde en pleine sérénité. 

        Ce domaine est mon quotidien depuis plus de 30 ans. Mes parents ne voulaient pas en entendre parler, je suis issue d'une famille militaire. Toutefois, avec le temps, je leur ai expliqué et ils ont compris. Aujourd'hui, ils sont de l'autre côté et comprennent, m'aident dans mon avancée.

        Je te souhaite le bien être pour ton chemin. Besoin d'enlever tes angoisses et ton stress régulier pour te sentir pleinement heureux.

        Nelly

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :